Un viager moderne et démocratique, un contrat solidaire d’utilité sociale ... Telle est la vision humaniste et positive que porte l'Académie Nationale du Viager

 
L'utilité sociale du Viager

En France, l’allongement de la durée de vie et le nombre de personnes retraitées augmentent très rapidement. On estime que les plus de 60 ans représenteront 30% de la population nationale en 2050.

La retraite médiane est de l’ordre de 800 € / mois et la retraite moyenne est plutôt de l’ordre de 1 200 € / mois, ce qui réduit fortement les possibilités de consommer des loisirs. 

Par ailleurs, les revenus actuels de la population concernée ne permettent pas de faire face à la prise en charge de la perte d’autonomie et en particulier du maintien à domicile.

Faire du patrimoine immobilier des séniors un actif stratégique semble une réponse pertinente à la volonté de favoriser le bien vieillir à domicile.

Dans ces conditions, Le viager, méconnu dans son rôle socialement responsable retrouve une légitimité.

 

Le viager est une opération immobilière entre deux partenaires, le vendeur et l’acheteur. Le vendeur vend le bien dans lequel il vit. Le paiement du bien débute le jour de la vente jusqu’au décès du vendeur. Il s’agit d’un contrat équilibré entre un crédirentier (vendeur) qui bénéficie de revenus complémentaires, et un débirentier (acquéreur-investisseur) qui souhaite investir pour son futur.

Le viager est un contrat solidaire dont les termes sont clairs, le vendeur améliore son quotidien sans changer ses habitudes et l’acheteur se constitue un patrimoine par le versement d'une rente mensuelle que l'on peut assimiler à de l’épargne.


 
L'image déformée du Viager

Le viager est teinté, à l’heure actuelle, d’une image terne voir morbide.

Il semble être considéré dans l’imagerie collective comme un pari sur la mort, ce qui freine son développement. Il est également souvent interprété comme l’intention de priver les enfants de l’héritage attendu, les parents qui vendent en viager sont d’ailleurs taxés ironiquement de “SkIers” (spend your Kids Inheritance) dans la littérature sociologique.

L’essence même du viager est pourtant fondamentalement opposée à son image actuelle, c’est un contrat de solidarité intergénérationnelle entre un vendeur qui a besoin de revenus complémentaires et un investisseur qui choisi d’investir à moyen terme pour se constituer un patrimoine immobilier.

Ainsi, l’acheteur permet au sénior de mieux vivre au quotidien tout en préparant son avenir.

 

En réalité, la défiance envers le viager vient du refus d’appréhender de manière pragmatique ce que l’on appelle « un contrat de rente viagère » et ce, alors que nous adhérons tous à ce fonctionnement dans d’autres circonstances.

Notre système de retraite en est un exemple fort et cohérent.

Les retraites sont financées par les cotisations des actifs et des entreprises pour être redistribuées aux retraités sous forme de pensions de retraite. C'est le principe de la solidarité entre les générations qui est à l'œuvre : les cotisations de ceux qui travaillent financent directement les pensions de ceux qui ne travaillent plus. Ce système est dit "par répartition".

La retraite versée par les organismes cesse en partie (pension de réversion) le jour de notre décès et s’éteindra, ipso facto, au décès du conjoint survivant. 

Le système de retraite actuel n’est ni plus ni moins, l’équivalent d’une rente viagère sur un patrimoine social.


 

Par son caractère protéiforme, le Viager est à l’évidence une solution éthique répondant aux enjeux actuels de notre société

 Le souhait des séniors de transmettre un capital à leurs héritiers.

 La volonté des retraités de vivre le plus longtemps possible à domicile.

 La nécessité de se constituer un capital retraite

 


 Les innovations et l'approche patrimoniale enseignées à l'Académie Nationale du Viager permettent de supprimer l’image terne et désuète attribuée au viager et d'en faire un outil moderne de compléments de revenus et un investissement socialement responsable.

 

Viager, formation, IEFV, Institut d’expertise et de formation au viager, Renée Costes Viager, Costes Viager, Lodel, Viagimmo, atlantic Viager , Notaire viager, carte T, lmoi allur, formation spéciale agent immobilier Viager, formation, IEFV, Institut d’expertise et de formation au viager, Renée Costes Viager, Costes Viager, Lodel, Viagimmo, atlantic Viager , Notaire viager, carte T, lmoi allur, formation spéciale agent immobilier